top of page

A propos du régime FODMAPs

Syndrome de l'intestin irritable

Spécialisée en gastro-entérologie, je suis passionnée par cette pathologie qui touche un grand nombre de patients et que nous pouvons considérablement aider en tant que diététiciens nutritionnistes si nous suivons une démarche de soin rigoureuse en respectant les recommandations de la SFNGE*.

Le diagnostic de "syndrome de l'intestin irritable" ou "colopathie fonctionnelle" a été posé par le médecin traitant ou le gastro-entérologue.

En diététique thérapeutique nous avons plusieurs cordes à notre arc et chaque patient est unique.

L'objectif est de tenter, par des modifications du régime alimentaire, à diminuer, stopper les douleurs, l'inconfort digestif, sans créer de carences nutritionnelles.

Vous avez sans doute entendu parler du régime pauvre en FODMAPs.

Il s'agit de l'une des cordes de mon arc si vous souffrez du syndrome de l'intestin irritable. Ce n'est pas la seule.

Comme c'est un régime à la mode j'ai souhaité écrire une petite mise au point car ce régime d'exclusion temporaire peut parfois aider les patients souffrant de troubles digestifs mais il n'est pas suivre au long cours ni sans aide d'un professionnel formé.

Pour quelles raisons ?

Ce régime est à risque de carences nutritionnelles et de modification du microbiote intestinal.

Un diététicienne ou une diététicienne nutritionniste formé(e) à cet accompagnement est impératif. 
Pour ma part j'ai réalisé la formation de l'Université Monash (Australie) et obtenu ma certification à l'international.

Avant de vous expliquer ce régime, je rappelle qu'il y a diverses pistes que nous explorons ensemble pour diminuer les troubles digestifs.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Qu'est-ce que les FODMAPs ?

FODMAPs est un acronyme : Fermentescible Oligo-Di-Mono-Saccharides and polyols.

Le principal mécanisme d'action suspecté des FODMAPs est une dilatation due aux effets osmotiques, à la rétention d'eau et la production de gaz produits par la fermentation dans le côlon entrainant distension, ballonnements, flatulences excessives et altération du transit intestinal (voir mon schéma ci-dessous).

 

Le régime se déroule en trois phases

 

Phase 1 - Régime pauvre en FODMAPs (2-6 semaines)

 

  • Les aliments riches et modérés en FODMAPs sont remplacés par des alternatives faibles en FODMAPs 

 

Phase 2 - Réintroduction des FODMAPs (6-8 semaines)

 

Le patient ne progresse vers la phase 2 que s'il ressent une amélioration adéquate des symptômes en phase 1.

L'objectif est alors d'identifier les sensibilités aux sous-groupes FODMAPs individuels :

 

  • Des tests par étapes en utilisant des aliments contenant des quantités modérées puis élevées d'un seul sous-groupe de FODMAPs à la fois, sont utilisés pour déterminer quels sous-groupes sont tolérés et à quelle dose.

  • Le régime de fond reste pauvre en FODMAPs

 

Phase 3 - Personnalisation FODMAPs

 

L'objectif est d'élargir pour obtenir un régime FODMAPs « personnalisé » à long terme :

 

  • Le patient inclut des aliments et des FODMAPs bien tolérés dans son régime alimentaire et limite uniquement les FODMAPs mal tolérés à des quantités permettant un contrôle adéquat des symptômes

 

 

Ce régime est à risque de carences nutritionnelles et nécessite d’être encadré par une diététicienne nutritionniste formée.

Il est adapté en fonction de l'anamnèse conduite au premier rendez-vous.

De même qu'il pourra être recherché une intolérance au gluten non coeliaque ou autres...

Les patients doivent être adressés par leur médecin traitant ou gastro-entérologue. Le diagnostic de syndrome de l'intestin irritable doit avoir été posé avant une consultation en nutrition.

Si vous souffrez de troubles digestifs et que ce diagnostic a été posé, nous chercherons ensemble si le contenu de votre assiette peut vous aider à diminuer voir arrêter vos douleurs.

*SFNGE : Société Nationale Française de Gastro-Entérologie

SII
FODMAPs effets schéma.png
bottom of page